Quand et comment renouveler son certiphyto ?

Le certiphyto est une attestation destinée aux utilisateurs de produits phytopharmaceutiques. Il a pour but d’améliorer les différentes pratiques pour protéger la santé des personnes qui adoptent ces produits et l’environnement, c’est-à-dire, la ressource en eau, tout en facilitant des pratiques agricoles en alternative à la chimie de synthèse. Le certiphyto nécessite d’être renouvelé pour être valable. Il est préférable de faire une demande de renouvellement bien avant la date de validité du certificat.

Quand procéder à un renouvellement de certiphyto ?

D’une manière générale, le renouvellement du certiphyto ou CIPP doit être effectué sur une durée de 3 à 6 mois avant la date d’échéance, car si ce délai n’est pas respecté, la demande de renouvellement n’est donc pas acceptée. Dans cette situation, il faut repasser de nouveau une formation en primo-certificat. En effet, cette date d’échéance est inscrite sur le document reçu venant de la direction régionale de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt. Après la date d’obtention de son certificat, vous avez certainement acquis une carte, un certificat papier ou électronique indiquant clairement la date d’expiration de son certiphyto. Dans ce cas-là, renouveler son certiphyto est essentiel.

Comment renouveler un certiphyto ?

Après avoir repéré la date d’échéance du certificat individuel produit phytopharmaceutique, il est essentiel de faire appel à un organisme habilité qui proposera une formation adaptée. Il existe également un test de vérification des connaissances à exécuter entre 3 et 6 mois avant la date où renouveler son certiphyto est nécessaire. Toutefois, ce test est moins apprécié, car les individus qui échouent durant le test perdent leur certiphyto. Il est aussi possible de renouveler son certiphyto si vous avez validé un titre ou bien un diplôme qui est moins de 5 ans. Une fois votre certiphyto renouvelé, il sera généralement valable pendant 5 ans.

Quelle est la nouvelle version du certiphyto ?

D’un point de vue général, le certiphyto a connu plusieurs évolutions dès sa création. Il existe alors cinq nouvelles versions de certificats individuels produits phytopharmaceutiques :

  • Décideur en entreprises non soumises à agrément pour les agriculteurs.
  • OPE pour les employés expérimentés de l’entreprise qui les emploie.
  • Décideur en entreprises soumises à agrément pour les sociétés de travaux agricoles.
  • Vente (MVPP) pour les conseillers et les vendeurs exerçant au grand-public.
  • Conseil (CSPP) pour les professionnels sur le secteur agricole.

Si vous avez également acquis votre certiphyto par équivalence de diplôme, vous êtes évidemment concernés par le renouvellement. Il est donc important de renouveler son certiphyto ou CIPP de 3 à 6 mois avant sa date d’échéance. En cas de retard, votre demande ne serait pas acceptée ! Pour procéder au renouvellement, il est possible de contacter un organisme pour être formé ou bien de passer un test de vérification des connaissances.

Le cofarming, une part importante de l’avenir de l’agriculture
Pourquoi le numérique offre-t-il une nouvelle manière d’accéder au conseil agricole ?