Le cofarming, une part importante de l’avenir de l’agriculture

Désormais, le développement technologique touche non seulement le domaine numérique, mais également le domaine agricole. En effet, le CoFarming ou plateforme numérique au service des agriculteurs fait partie de ce marché émergent. Il impacte la performance économique et réinvente les organisations agricoles. Cet article vous informe davantage sur le sujet.

Le cofarming, c’est quoi ?

Le cofarming est un système qui régit les activités concernant le domaine de l’agriculture. Il rassemble les acteurs économiques comme les agriculteurs et les startups agricoles voulant s’entraider. Le but est ici de placer l’Internet au cœur de l’activité afin que l’esprit collaboratif règne dans l’agriculture. Dans ce cas, ils peuvent par exemple échanger des services ou bien des savoir-faire à partir du réseau mis en place. La solidarité entre les cultivateurs n’est pas une chose nouvelle, car c’est l’évolution technologique qui leur autorise de garder le contact. Cette plateforme est ouverte au public concerné, c’est-à-dire aux personnes membres. Le cofarming est donc en quelque sorte un point d’interaction pour un monde agricole libéré de son complexe, souple, curieux et audacieux. Ce phénomène solidaire propose des conclusions tangibles et complémentaires pour garantir un meilleur rendement à tous les acteurs.

Le principe du Cofarming

En général, le principe du cofarming repose sur une plateforme favorisant la mise en relation des agriculteurs grâce au partage. Pour que ce système se développe selon les normes requises, de nombreux principes fondamentaux sont à prendre en compte. Cela s’appuie tout d’abord sur la création d’une organisation de cultivateurs branchés sur les liens collaboratifs. Ensuite, il faut respecter la transparence des projets collectifs envers les acteurs agricoles. Et enfin, assurer l’optimisation des financements et d’exploitation de tous les agriculteurs. Il existe différentes plateformes qui sont en relation avec le cofarming telles que le Wefarmup, l’échange parcelle et le Farmleap. Par exemple, vous pouvez louer ou mutualiser votre matériel avec Wefarmup, ou bien échanger des faveurs avec Agri-Echange. Ces principes surpassent l’action d’employer seulement des applications ou des sites internet, mais c’est également un moyen de décomplexer.

Les avantages du Cofarming

Nombreux sont les avantages du cofarming ou entraide agricole. Effectivement, il permet à la fois d’améliorer les modèles économiques, mais aussi de renouveler les organisations agricoles. En premier temps, la location de matériel vous permet d’économiser votre argent puisque vous n’avez plus besoin d’acheter. Déléguer vos activités à des entreprises spécialisées vous permet aussi de trouver d’autres opportunités. Le partage de connaissances dans le domaine favorise également l’amélioration de votre performance économique. Que ce soit pour louer du matériel ou échanger des parts de terrain, le cofarming permet de diminuer les charges des agriculteurs. Cette plateforme leur permet également de réduire leur dette et de maximiser leur production. En résumé, il apporte une nouvelle lumière aux agriculteurs, viticulteurs et éleveurs dans ce changement digital.

Pourquoi le numérique offre-t-il une nouvelle manière d’accéder au conseil agricole ?
Les impacts environnementaux et sociaux-économiques de l’utilisation du glyphosate en agriculture